Accueil du site > Blogs > Deor > Echange de beaux procédés

Echange de beaux procédés

Internet a été le lieu de tous les compliments pour le Mika cette semaine. Un remerciement collectif s’impose donc.

Remerciements d’abord à l’équipe de Fwiyapin, qui nous encense longuement.

Cette chronique nous va droit au coeur. Le journal est le produit d’un véritable travail bénévole [1]. Constater que ce travail est apprécié constitue pour nous une compensation aux sacrifices et choix difficiles que font certains des membres de notre équipe pour se dégager du temps afin que le Mika paraisse régulièrement depuis maintenant un an.

Je ne saurais donc que trop vous encourager à consulter régulièrement ce site dont les sujets traités sont parfois aussi les nôtres.

Ce billet est aussi l’occasion de rectifier un oubli de notre part, puisque comme ils le font justement remarquer, l’article de Moz sur le « Vigiegate » décrivait le projet en ces termes : « une réalisation pharaonique comme le mentionnent de nombreux sites sur le net ».

Effectivement, c’est l’article de Fwiyapin auquel nous faisions référence. Et si l’info avait pu être reprise ou copiée sur d’autres sites, c’est bien à ces internesques confrères qu’il convient d’en attribuer la paternité. Un de nos rédacteurs avait cependant vu l’annonce sur le cabinet d’architectes [2].

Pour ce qui est de la querelle des Bondamanjak Caribcreole1 et autres Domactu, soyons honnêtes : au Mika, on n’en a rien suivi [3]. Pour ce qui est de nos sources, nous puisons, comme tout le monde, dans les sources ouvertes, sur Internet ou ailleurs, et nous essayons de les citer systèmatiquement, en bons journalistes (citoyens) que nous sommes. Mais nous essayons de privilégier les enquêtes et entretiens directs, avec les contraintes de temps liées au caractère bénévole de notre travail.

Remerciements ensuite à Bruno Gouteux

Je ne saurais comment vous présenter exhaustivement ce personnage qui a beaucoup travaillé sur le génocide des Tutsis au Rwanda. Le mieux est sûrement de consulter son site internet.

Toujours est-il qu’il y publie une interview de Gladys, notre rédactrice en chef. Cet entretien constitue d’ailleurs une présentation du journal plus complète que nous ne saurions la faire spontanément.

J’en profite d’ailleurs pour faire remonter les protestations de certains rédacteurs [4] en ce qui concerne le caractère républicain de nos positions que notre cher tyran nous prête dans cette interview. Humanistes, libertaires, démocrates sans aucun doute. Mais nul besoin d’être républicain, pour être emprunt de telles valeurs, comme il n’est pas nécessaire d’être chrétien (heureusement) pour savoir qu’il n’est pas bon de trucider son prochain. La République n’est pas synonyme de droits de l’homme ou de démocratie, loin s’en faut.

Voilà qui est dit.

Enfin, à tous ces gens formidables dont on vient de parler, kontynié fouté fé !

Un grand merci aussi au navigateur Firefox, qui a planté alors que je rédigeais ce texte mais qui a su tout me restaurer. C’est magique. Jetez Internet Explorer...

[1] à l’exception de nos deux permanents honteusement sous-payés en contrats aidés

[2] depuis disparue, comme le signale Fwiyapin

[3] mais peut-être les autres rédacteurs du Mika me contrediront...

[4] Malfini et moi-même, en l’occurence


A propos de cet article